Dimanche 24 juin 2018

11h30 & 16h30 dans les Salons du Château

Marie-Antoinette et ses airs

Anne Cambier, soprano
Sophie Hallynck, harpe
Jean-Louis Danvoye, comédien

Marie-Antoinette entretenait un lien privilégié avec la musique. Le plus vaste de ses cabinets au Château de Versailles est dénommé « Salon de musique » ! C’est l’art qu’elle a le plus aimé et le plus sérieusement cultivé.

Marie-Antoinette suivait chaque jour une heure de cours de harpe et une heure de cours de chant auprès de Gluck, entre autres, et donnait très régulièrement des concerts dans l’après-midi. Elle chantait et jouait elle-même tous les morceaux repris dans ce spectacle, ce qui nous permet d’avoir une idée du style et du mode d’exécution au temps de Versailles au 18e siècle.

Les airs sont ludiques et parfois fan- tasques mais aussi pleins d’émotions. Les textes très poétiques sont truffés de doubles sens, de références aux
« amants », aux « amours » et aux nom- breuses intrigues qui se tramaient à la Cour de France.

PHILIPPE JOSEPH HINNER
professeur de harpe de Marie- Antoinette à Versailles de 1774 à 1784

JEAN-FRANCOIS BOELY
professeur de harpe de la comtesse d’Artois, belle-sœur de Marie-Antoinette

JEAN-FRANÇOIS GRÉTRY
compositeur français d’origine belge, professeur de clavecin de Marie- Antoinette

J.J. DE SMEDT
Recueil d’airs très appréciés de Marie-Antoinette

Sophie Hallynck.jpg

Sophie Hallynck

harpe

Formée par Francette Bartholomée au Conservatoire Royal de musique de Bruxelles, Sophie Hallynck se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de musique de Paris dans la classe de Marie-Claire Jamet. Sophie Hallynck est lauréate des Concours internationaux de Spotorno en Italie et « Arpista Ludovico » de Madrid, lauréate de la Fondation Belge de la Vocation et est également récompensée par l’obtention du prix « Pelemans » pour sa contribution à la diffusion du répertoire musical Belge.

A l’âge de 21 ans elle obtient le poste de harpiste solo de l’Opéra Royal de Wallonie (Liège) fonction qu’elle quittera quelques années plus tard pour se consacrer à ses activités de concertiste et de pédagogue. Elle devient alors professeur au Koninklijk Vlaams Conservatorium (conservatoire supérieur) d’Anvers (poste qu’elle quitte en 2017) et à l’IMEP (institut supérieur de musique et de pédagogie) à Namur où elle enseigne actuellement la harpe et la musique de chambre aux futurs professionnels.

Sophie Hallynck est invitée à se produire comme soliste avec de nombreux orchestres : Collegium Brugense, Prima la Musica, Orchestre de Chambre de Wallonie, Orchestre de chambre de St. Petersbourg, het Vlaams Symfonisch Orkest, Jeune Philharmonie, Opéra Royal de Wallonie, I Fiamminghi, De Filharmonie, l’Orchestre philarmonique de Liège, La petite bande, Kiev chamber orchestra, l’orchestre de la chapelle musicale de Tournai, le Kiev Philharmonic Chamber Orchestra dans les concertos de Mozart, Haëndel, Rota, Rodrigo, Debussy, Jongen, Gossec, Craens, Janssen, Constant, Lutoslawski, Frank Martin...

Sophie Hallynck est présidente de l’Association « la harpe mosane » et du concours international de harpe Félix Godefroid.

site officiel

14h30 à l’Orangerie

Les 4 saisons de Giuseppe

Conte musical pour les familles

Maureen Dor, narratrice
Ning Kam, violon et direction
l’Orchestre des Saisons, composé d’étudiants du Conservatoire Royal de Bruxelles
Nicolas Achten, clavecin

Que ce soit comme animatrice télé, présentatrice de Chalu Maureen, chroniqueuse chez Laurent Ruquier, chanteuse, actrice ou maintenant écrivain et éditrice, on peut sans se tromper dire qu’on a tous un ou plusieurs souvenirs liés à Maureen Dor. On la retrouve ici aux côtés de la non moins célèbre violoniste Ning Kam, deuxième lauréate du Concours Reine Elisabeth 2001.

Ensemble, sur la célèbre musique d’Antonio Vivaldi, elles vont vous faire découvrir les aventures de Giuseppe, petit garçon orphelin qui décide de tout quitter et de parcourir l’Italie, au gré des saisons, à la recherche d’un amour maternel auquel il n’a jamais eu droit…

Séance de dédicaces de livres par Maureen Dor à l’issue du concert

Histoire écrite par Violette Descamps
Sur la musique d’ANTONIO VIVALDI (1678 – 1741)


« LE QUATTRO STAGIONI »
Concerto n°1 en mi majeur op.8, RV 269 - « La primavera »
Concerto n°2 en sol mineur op.8, RV 315 - « L’estate »
Concerto n°3 en fa majeur op.8, RV 293 - « L’autunno »
Concerto n°4 en fa mineur op.8, RV 297 - « L’inverno »
 

surprise musicale

Bruxello vous attend sous les arcades du Château
de 15h45 à 16h15
& sur la terrasse de l’Orangerie
de 17h30 à 18h

16h30 au Petit Théâtre

À vos claviers !

Récital solo de percussions plurielles par Jessica Ryckewaert

Jessica Ryckewaert, marimba et vibraphone

ÉRIC SAMMUT
Hombre d’août (marimba)

JEAN-SÉBASTIEN BACH
Fugue et Presto de la Sonate en sol mineur (marimba)

CLAUDE DEBUSSY
Doctor Gradus ad Parnassum (marimba)

FRANCK TORTILLER
Pour Claude, la belle vie (vibraphone)

PHILIP GLASS
1 + 1 (table amplifiée)

IGOR LESNIK
The Look of the Year (vibraphone)

DAVE SAMUELS
Footpath (marimba)

HAROLD ARLEN
Over the Rainbow (vibraphone)

18h à l’Orangerie

Musique de chambre Romantique

Concert de l’Ensemble Kheops

Ronald Van Spaendonck, clarinette
Marie Hallynck, violoncelle
Muhiddin Dürrüoglu, piano

CAMILLE SAINT-SAËNS
Sonate pour clarinette et piano en mib majeur op.167

FRÉDÉRIC CHOPIN
Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op.65 

MIKHAIL GLINKA
Trio pathétique en ré mineur pour clarinette, violoncelle et piano

Les Artistes

Kheops ensemble.jpg

Ensemble Kheops

Kheops ensemble.jpg

Ensemble Kheops

« Tous les musiciens sont au diapason pour porter la pièce aux sommets de la musique et de l’intensité. » (PJ Tribot, Resmusica)

Fondé par trois musiciens belges reconnus sur la scène internationale - Marie Hallynck, violoncelliste, Ronald Van Spaendonck, clarinettiste, et Muhiddin Dürrüoglu, pianiste et compositeur - Kheops a vu le jour en 2006. Avec la harpiste Sophie Hallynck, ils forment désormais le « carré de base » de cet ensemble à géométrie variable.

L’ensemble s’est rapidement hissé parmi les ensembles incontournables de la scène musicale et se produit dans des salles comme Bozar, le Théâtre de la Ville à Paris, Flagey, le Sureyya Operasi d’Istanbul, le Beethovenfest, la Philharmonie du Luxembourg, la Filature à Mulhouse, la Salle Philharmonique de Liège, ainsi qu’en Chine, en Italie, au Royaume-Uni, au Festival des Forêts, au Festival de Wallonie, au Festival van Vlaanderen pour ne citer qu’eux.

Le répertoire de Kheops est vaste, allant de Bach aux compositeurs d’aujourd’hui

et les musiciens de l’ensemble collaborent également régulièrement avec des artistes de différents horizons pour la création de spectacles originaux (The Blue Path avec Steve Houben, Mr Croche, antidilettante avec Patrick Leterme, des spectacles jeune public avec Bruno Coppens...).

Ses enregistrements discographiques ont été unanimement salués par la presse spécialisée.

L’ensemble Kheops bénéficie du soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

site officiel
Anne Cambier.jpg

Anne Cambier

soprano

Anne Cambier.jpg

Anne Cambier

soprano

Professeur de chant à la School of Arts, le Conservatoire royal de Musique d’Anvers.

Après ses études au Conservatoire Royal de Musique de Gand (Zeger Vandersteene et de Paule Daloze) elle se perfectionne auprès de Noelle Barker à la Guildhall School of Music and Drama de Londres. En même temps, elle y participe à plusieurs masterclasses.

Elle a souvent collaboré avec Les Arts Florissants, sous la direction de William Christie en France et dans le monde entier. Elle a donné de nombreux concerts en Espagne avec La Grande Chapelle ainsi qu’avec l’ensemble baroque I Justiniani.

Elle est sollicitée par la plupart des orchestres belges et travaille avec des chefs tels que C. Hogwood, A. Pappano, S. Ozawa, R. Goebel, P.Goodwin, P. Dombrecht, G. Octors, Frank Agsteribbe, D. Brossé...

A La Monnaie à Bruxelles elle a chanté dans Parsifal (A. Pappano), L’Orphée (Trisha Brown/R. Jacobs) avec des reprises à Aix-en-Provence, Londres, Paris et New York, Les Noces de Figaro (A. Pappano), La Rappresentatione di Anima e di Corpo (Jean Tubéry). Elle se produit également à l’Opera Vlaanderen. À l’occasion de la Ruhrtriennale, elle incarne magnifiquement Papagena dans La Flûte enchantée, sous la direction de Marc Minkowski.

La soprano a régulièrement été sollicitée par la Cour royale de Belgique, concert

de Noël au Palais de Bruxelles et des noces du Prince Philippe et de la Princesse Mathilde, dix ans de règne du Roi Albert II et de la visite d’État de l’ancien couple royal au Portugal.

Elle se manifeste brillamment dans le répertoire baroque, où la souplesse de sa voix fait merveille. Elle se produit avec Musica Antiqua Köln, Les Agrémens, Il Fondamento, The Academy of Ancient Music, La Petite Bande, mais aussi
avec son propre ensemble baro

site officiel
Sophie Hallynck.jpg

Sophie Hallynck

harpe

Sophie Hallynck.jpg

Sophie Hallynck

harpe

Formée par Francette Bartholomée au Conservatoire Royal de musique de Bruxelles, Sophie Hallynck se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de musique de Paris dans la classe de Marie-Claire Jamet. Sophie Hallynck est lauréate des Concours internationaux de Spotorno en Italie et « Arpista Ludovico » de Madrid, lauréate de la Fondation Belge de la Vocation et est également récompensée par l’obtention du prix « Pelemans » pour sa contribution à la diffusion du répertoire musical Belge.

A l’âge de 21 ans elle obtient le poste de harpiste solo de l’Opéra Royal de Wallonie (Liège) fonction qu’elle quittera quelques années plus tard pour se consacrer à ses activités de concertiste et de pédagogue. Elle devient alors professeur au Koninklijk Vlaams Conservatorium (conservatoire supérieur) d’Anvers (poste qu’elle quitte en 2017) et à l’IMEP (institut supérieur de musique et de pédagogie) à Namur où elle enseigne actuellement la harpe et la musique de chambre aux futurs professionnels.

Sophie Hallynck est invitée à se produire comme soliste avec de nombreux orchestres : Collegium Brugense, Prima la Musica, Orchestre de Chambre de Wallonie, Orchestre de chambre de St. Petersbourg, het Vlaams Symfonisch Orkest, Jeune Philharmonie, Opéra Royal de Wallonie, I Fiamminghi, De Filharmonie, l’Orchestre philarmonique de Liège, La petite bande, Kiev chamber orchestra, l’orchestre de la chapelle musicale de Tournai, le Kiev Philharmonic Chamber Orchestra dans les concertos de Mozart, Haëndel, Rota, Rodrigo, Debussy, Jongen, Gossec, Craens, Janssen, Constant, Lutoslawski, Frank Martin...

Sophie Hallynck est présidente de l’Association « la harpe mosane » et du concours international de harpe Félix Godefroid.

site officiel
Jean-Louis Denvoye.jpg

Jean-Louis Danvoye

comédien

Jean-Louis Denvoye.jpg

Jean-Louis Danvoye

comédien

Jean-Louis Danvoye a étudié le mime à Paris auprès de Pinok & Matho, dans la lignée de Marcel Marceau.

En tant qu’auteur et interprète de plusieurs spectacles sans paroles, il a vécu de grandes tournées

internationales avec Les Founambules puis ses créations en solo « To see or not to see » et « Foto ».

Diversifiant ses activités, et attiré de plus en plus par le monde de la musique et du texte, il a participé à trois opérettes, endossé les rôles de Gepetto puis du peintre Magritte, créé un spectacle singulier sur des textes de Raymond Devos « On n’est pas là pour... démaquiller les coccinelles » et réalisé la mise en espace des opéras « Verlaine au Secret » (Mons 2015) et « Mozart & Salieri » (festival de l’Eté Mosan 2016).

En 2016 et 2017, entouré par l’en- semble « La Cheville Affolée » (Marie Hallynck, Didier Poskin...), il a pris part au concert-spectacle « Le Grand Final », contant l’histoire du fameux violoncelliste belge de la fin du 19° Adrien-François Servais.

En septembre 2017, il tenait à Bruxelles un rôle dans deux courtes pièces de Labiche : « Les Deux Timides » et « La Grammaire ».

En 2018, il a déjà joué dans des spec- tacles aussi différents que « Spartakis » du Magic Land Théâtre, le fameux duo de théâtre gestuel « Les Founambules » et... un opéra : rôle de Guillot dans Manon de Massenet au studio lyrique du PBA de Charleroi.

Depuis 1995, il est Professeur de Formation Corporelle au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Maureen Dor.jpg

Maureen Dor

narrratrice

Maureen Dor.jpg

Maureen Dor

narrratrice

Après avoir démarré à la télévision belge en 1988 comme seul visage de la chaîne de sport et musique Télé 21, Maureen devient chroniqueuse à « Nulle Part Ailleurs », l’émission emblématique de Canal + en 1993.

En 1994, elle anime les émissions pour la jeunesse de France 2 : « Chalu Maureen », « Couleur Maureen » etc.

En 1996 et 1997, elle joue le rôle principal dans la comédie musicale « le magicien d’Oz » sous le plus grand chapiteau de France et à Bercy.

De 1998 à 2007, elle participe en tant que chroniqueuse aux émissions de Laurent Ruquier à la télévision et en radio sur Europe 1.

Durant ses mêmes années, elle double un personnage de « l’âge de glace »,
elle prend la voix du petit chaperon rouge dans « la véritable histoire du petit chaperon rouge » et la voix de Fleur de Miel dans « Petit potam ».

Elle est la narratrice de 8 concerts des jeunesses musicales avec l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège.

En 2008 est tient un des rôles princi- paux de la série « La Crim’ ». En 2010 et 2012, elle co-écrit deux scénarios de longs-métrages. En 2011, elle crée sa maison d’éditions de livres pour la jeunesse, les Editions Clochette.

A ce jour, elle a édité une trentaine de livres. Tout en étant la narratrice des concerts pour enfants de l’Orchestre Royal et Philharmonique de Liège.

Elle a tenu le rôle principal aux côtés de Francis Perrin et Bernadette Laffont dans la pièce de théâtre « Tout est à refaire » de Laurent Ruquier. De même que dans la pièce de Jean Anouilh « Ne réveillez pas madame » au côté de Stéphane Hillel et Francis Perrin.

Actuellement, Maureen se consacre à sa maison d’éditions.

Ning Kam.jpg

Ning Kam

violon

Ning Kam.jpg

Ning Kam

violon

Acclamée par le Magazine Strad comme une forte personnalité artis- tique, la violoniste singapourienne Ning Kam s’est produite un peu partout dans le monde aussi bien comme soliste que chambriste. Elle a remporté le deuxième Prix au Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique en 2001 et a gagné en même temps le Prix du Public de la « Vlaamse Radio en Televisie ». Elle a joué sous la baguette de chefs réputés comme Yehudi Menuhin, Lorin Maazel, Okko Kamu, Lan Shui, Louis Langrée et Steven Smith avec des orchestres mondiaux prestigieux dont « the Cleveland Orchestra », « National Orchestra of Belgium »,« City of London Sinfonia », « Singapore Symphony » ou le « Malaysian Philharmonic Orchestra ».

Passionnée de musique de chambre, Ning a eu comme partenaires, parmi d’autres, Yehudi Menuhin, Patricia Kopatchinskaja, Francis Kam, Liebrecht Vanbeckevoort ainsi que Marie Hallynck,  violoncelliste avec laquelle elle se produit régulièrement au sein de l’en- semble Kheops, ensemble à géométrie variable qui explore les innombrables sentiers de la musique de chambre.

Entre 2011 et 2017, Ning fut Directeur Artistique du Het Kamerorkest Brugge, un ensemble sans chef d’orchestre essentiellement concentré sur la musique des 20ème et 21ème siècles. Comme chef d’orchestre invitée, elle a aussi orienté et dirigé des orchestres comme la « Rheinische Philharmonie Koblenz », « Symfonieorkest van Vlaanderen » et le « Re:Sound Collective in Singapore ».

En 2002, à l’occasion de l’inauguration de « The Esplanade Concert Hall on the Bay at Singapore », Ning a joué avec la violoniste Sarah Chang et fut invitée comme soliste en 2009 par le Président de Singapour pour la fête du « President’s Command Performance » .

Ning a réalisé des enregistrements pour les labels Cyprès, Etcetera et Meridian Records UK.

Bien que musicienne classique, elle explore avec plaisir d’autres genres musicaux. Avec le violoncelliste Sébastien Walnier et la contrebassiste Lisa De Boos, elle forme le trio Loco Motive, un ensemble de « bluegrass, jazz et funk ».

Depuis septembre 2017, Ning est Professeur de violon au Conservatoire Royal de Bruxelles.

site officiel
Nicolas Achten.jpg

Nicolas Achten

clavecin

Nicolas Achten.jpg

Nicolas Achten

clavecin

Baryton, claveciniste, luthiste, harpiste et chef d’ensemble, Nicolas Achten (Bruxelles, °1985) s’est très jeune fait une place de choix dans le monde de la musique ancienne : lauréat du VIIème Concours International de Chant baroque de Chimay en 2006, il est élu artiste classique de l'année 2009 aux Octaves de la Musique et « Prix du jeune musicien de l’année 2009 » décerné par l’Union de la presse musicale belge.

Nicolas Achten a étudié le chant, le luth, le clavecin et la harpe ancienne aux Conservatoires royaux de Bruxelles et la Haye ; il a complété sa formation lors de diverses masterclasses, notamment à l’Académie baroque d’Ambronay et au Centre de la Voix de Royaumont.

Il est invité depuis 2004 par de prestigieux ensembles de musique ancienne, parmi lesquels l’Arpeggiata, la Fenice, La Petite Bande, Ausonia, les Agrémens, Akadêmia, Les Talens Lyriques, Il Fondamento, Les Musiciens du Louvre, Il Seminario Musicale, le Poème Harmonique, Akademie für Alte Musik Berlin, et sous la direction de chefs tels Jean Tubéry, Sigiswald Kuijken, Marc Minkowski, Christophe Rousset et René Jacobs.

Il est aujourd’hui l’un des rares chanteurs classiques à s’auto-accompagner, renouant avec la pratique historique. Désireux d’approfondir cette démarche et de mettre en pratique ses recherches, il fonde l’ensemble Scherzi Musicali, dont les concerts à travers l’Europe et 10 enregistrements suscitent l’enthousiasme unanime du public et de la presse internationale (Diapason d’or découverte, Choc de Classica, Joker de Crescendo, La Clef de ResMusica, Prelude Classics Award 2009, Muse d’Or, Ring de Classique Info, « Outstanding » dans l’International Record Review, Pix Cæcilia…).

En marge, Nicolas explore également des rencontres atypiques, en duo avec l’accordéoniste folk Dider Laloy, ou encore en trio avec le saxophoniste jazz Manu Hermia ou le chanteur pop/rock Kris Dane.

Nicolas Achten enseigne le chant, le luth et la théorie appliqué de la musique ancienne au Conservatoire royal de Bruxelles. Il a assuré la direction musicale des stages d'été de Muziektheater Transparant de 2007 à 2015, et est régulièrement invité pour des masterclasses à travers l’Europe (Operastudio Vlaanderen, SIMAW à Namur, University of East Anglia, the Yorke Trust à Norfolk, Conservatorio Milano, ...).

site officiel
Jessica Ryckewaert.jpg

Jessica Ryckewaert

percussions

Jessica Ryckewaert.jpg

Jessica Ryckewaert

percussions

Sortie des Conservatoires de Musique de Liège et Bruxelles, comme percussionniste et pianiste, Jessica se spécialise dans les claviers à percussion au Conservatoire de Strasbourg, auprès d’Emmanuel Séjourné.

Lauréate de différents concours, elle a l’occasion de travailler avec des artistes de renommée internationale comme Michael Udow, John Beck, Leigh Howard Stevens, et de suivre des masterclasses avec, entre autres, Dave Samuels, Gordon Stout et Orlando Poléo.

Au début de sa carrière professionnelle, Jessica travaille avec différents orchestres belges. Elle se tourne ensuite vers le monde musical contemporain

et acquiert une vaste expérience en musique de chambre, en travaillant notamment avec l’ensemble Musiques Nouvelles, et l’ensemble Ictus avec lequel elle travaille régulièrement depuis 2002. Elle joue entre autres à New York, Moscou, Londres, Paris. Elle participe à la création de nombreuses oeuvres, dont celles signées Romitelli, Schollhorn, De Mey, Fontyn, Fourgon, Ledoux, Bartholomée.

En même temps que sa carrière de chambriste, Jessica se produit réguliè- rement en soliste.

Concerts aux festivals Ars Musica, Images Sonores, WMC (Pays-Bas), concerts et workshops au Canada, à Singapour, Cambridge, Oxford, aux Universités de Plymouth et Durham.

Elle est invitée à jouer au Sénat pour la famille Royale de Belgique. Elle fait la création d’oeuvres écrites à son intention (Pierre Bartholomée, Denis Bosse, Hardy Mertens).

Son cd « Percutronique » a été nominé pour les Octaves de la Musique à Bruxelles.

Interview pour le magazine britannique Classic FM.
Interview télévisée pour l’émission 50 degrés Nord, Bruxelles. Interview pour Musiq3.

Sollicitée à composer une oeuvre imposée pour percussion, pour le concours Dexia Classics. Son oeuvre, « Contrasts », pour vibraphone et percussion, est éditée chez Metropolis.

Professeur de percussion, responsable de ce département, ainsi qu’assistante en musique de chambre à l’Imep, Jessica est sponsorisée par Adams Musical Instruments, pour le marimba et le vibraphone, et par Alternate Mode, pour le MalletKat.

site officiel
Ronald Van Spaendonck.jpg

Ronald Van Spaendonck

clarinette

Ronald Van Spaendonck.jpg

Ronald Van Spaendonck

clarinette

Né en 1970 en Belgique, Ronald Van Spaendonck est considéré comme l’un des meilleurs clarinettistes de sa génération.

En septembre 2000, il est choisi comme BBC New Generation Artist et est invité à se produire avec le BBC Scottish Symphony, BBC Philharmonic Orchestra et le BBC National Orchestra of Wales avec qui il fit ses débuts aux PROMS en juillet 2002.

Parmi les nombreuses récompenses internationales qui lui ont été attribuées, citons : Lauréat de l’European Youth Competition à Zürich, Premier prix du Concours International TROMP à Eindhoven, Premier prix du Concours International de Dos Hermanas (Séville) et Premier prix du Concours International pour Instruments à Vent A.Gi. Mus à Rome. Il est également lauréat « Juventus » (1991) et « Rising star » (1998).

Il a réalisé un nombre impressionnant d’enregistrements salués unanimement par la presse.

Conseiller artistique auprès de Buffet Crampon, « Gold Performing Artist » des anches Rico, Ronald Van Spaendonck est professeur de clarinette aux Conservatoires Royaux de Mons, de Bruxelles et, depuis octobre 2013, à l’Ecole Normale de Musique de Paris (Alfred Cortot). Il est également Professeur « Honoris Causa » au Conservatoire de Guangzhou (Chine).

site officiel
Marie Hallynck.jpg

Marie Hallynck

violoncelle

Marie Hallynck.jpg

Marie Hallynck

violoncelle

Lauréate du célèbre tournoi Eurovision en 1992 et de l’association Juventus en 1996, élue « Rising Star » par le réseau Echo en 2001 et « Musicienne de l’année » par la presse musicale belge en 2002, Marie Hallynck entame très jeune une carrière internatio- nale, se produisant avec des orchestres comme l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam, l’Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre de chambre du Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre National de Lille, le Hong Kong Chinese Orchestra... dans des salles aussi prestigieuses que le Concertgebouw d’Amsterdam, le Musikverein de Vienne, Wigmore Hall de Londres, le Théâtre de la Ville et la Cité de la Musique à Paris, le Palais des Beaux- Arts de Bruxelles, les Philharmonies de Berlin et Cologne pour ne citer qu’elles.

Ses nombreux enregistrements disco- graphiques, dont le dernier paru chez Warner Classics où elle interprète le concerto de Dirk Brossé en soliste avec le London Symphony Orchestra lui ont valu les plus hautes récompenses dans la presse spécialisée.

Parallèlement à ses activités de concerts, Marie Hallynck enseigne au Conservatoire Royal de Bruxelles et est invitée à siéger parmi les membres du jury de concours internationaux (ARD Münich, CMIREB 2017).Elle joue sur un violoncelle de Matteo Goffriller (1717).

site officiel
Muhiddin Dürrüoglu.jpg

Muhiddin Dürrüoglu

piano

Muhiddin Dürrüoglu.jpg

Muhiddin Dürrüoglu

piano

Titulaire de nombreux prix nationaux et internationaux en tant que pianiste et compositeur, Muhiddin Dürrüoğlu entame assez jeune une carrière internationale de soliste et de chambriste.

Ses concerts l’ont mené dans de nombreux pays comme la Turquie, la Belgique, la France, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Espagne, la Roumanie, l’Italie, Israël, l’Argentine, le Portugal, le Danemark, le Luxembourg, Chypre, la Corée du Sud, la Hongrie, la Chine, la Russie, le Royaume–Uni et les Etats–Unis. Ses enregistrements sont publiés par les labels Pavane, Cyprès, Kalidisc, René Gailly, Talent, Mega Disc et Fuga Libera.

Si sa musique fait parfois référence à l’Orient, elle convie aussi ses auditeurs à des voyages plus lointains, notamment dans « ...des pas sur la lune... » en hommage à Debussy ou dans « Nebula », voyage imaginaire à travers une nébuleuse ...

Muhiddin Dürrüoglu est professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles.

site officiel

Prochaine date


PRINTEMPS 29 mars 2020
ÉTÉ 21 juin 2020
AUTOMNE 18 octobre 2020
HIVER 20 décembre 2020

Production : asbl music'Arte

avec le soutien de